Ceela Meryn {Les Tablettes Améthystes} Introduction.


maresh town de Jessika

*


Le monde désertique de Bès est tombé. Ses dunes de sable ocre et ses oasis sont désormais ravagés par les cratères d'impact engendrés par l'arrivée sur cette planète des terribles Asuraa. Les démons ont traversés le Vide en grand nombre, anéantissant les puissants vaisseaux de l'Humanité pour venir s'écraser à la surface de Bès, scorifiant de vastes étendues avant de déferler sur les cités pour s'emparer des âmes sans défense des humains abandonnés par leurs frères et sœurs des autres mondes d'Améthyste.
Dans ce qui était jadis Hérioganak, la grande métropole dominant la chaîne des lacs équatoriaux, Ceela Meryn revient péniblement à elle après avoir été ensevelie sous les gravats. Une centaine de traînées flamboyantes ont déchirées le ciel, annonciatrices de la venue du jugement final des habitants de la cité, plusieurs démons ont heurtés les plus hauts bâtiments qui ont achevés de désorganiser la maigre troupe du Netaph. Les hurlements retentissent partout, Ceela parvient à se redresser pour constater que son pouvoir de Faiseuse a régénéré ses chairs, d'autres malheureux n'ont pas sa chance est gisent au milieux des décombres. La magicienne fait quelques pas pour découvrir le désastre frappant Hérioganak. Dans les cieux couleur lavande, les Céruléens ne cessent de tomber, se ruant sur l'équateur de Bès où les communautés se sont rassemblées au fil des siècles. Un démon s'avance pesamment, émergeant d'un temple fracassé par sa chute. C'est un colosse haut de trois mètres, à la peau et aux ailes noirs comme la nuit, ses yeux scintillent d'un feu bleuté et ses crocs sont de rubis, tout comme ses griffes ciselées de runes infernales. Jadis humaine, l'enveloppe de la créature fut refaçonnée par une volonté inflexible, puisant dans la force spirituelle de l'humain, la corrompant en un pouvoir servant sa propre cause. Un Asura…

Ceela se précipite au combat, car même si elle reste une Faiseuse, donnant la vie plutôt que la prenant, elle reste la seule de sa caste à pouvoir stopper une telle horreur. Ses yeux brûlent d'un feu doré alors que son épiderme se recouvre de fines écailles scintillant comme l'or et formant une armure intégrale. Son visage disparaît derrière un masque sans traits mais ornés d'une flamme stylisée. Ses poings s'embrasent et Ceela frappent le démon qui n'esquisse pas le moindre geste pour éviter le coup. Les phalanges blindées de la jeune femme heurtent une épaisse carapace dermale et dans son esprit, des hurlements et des fragments de visions effroyables la repousse violemment. Ceela manque de perdre sa concentration mais adopte une posture de combat, le feu d'or dans ses yeux scintille plus intensément, le démon rejette sa lourde tête vers les cieux zébrés de ses congénères entrant dans l'atmosphère, et pousse un long mugissement. Ceela façonne une courte épée dentelée à partir de l'air surchauffé de Bès, elle sent la tension envahir son être.
L'Asura charge en déployant ses ailes, en un bond pesant, il est sur la jeune femme qui bloque sa lame magique dans la mâchoire démesurée, ramenant son poing en arrière pour décocher un formidable uppercut qui repousse la créature à plusieurs mètres dans un amoncellement de décombres. Quelques Netaph arrivent en brandissant des lances mais la Faiseuse leur ordonne de reculer et d'aller secourir les malheureux habitants encore coincés. Le démon revient sur elle, sa charge faisant trembler le sol, Ceela se concentre sur son pouvoir, son armure se hérisse de longues pointes et elle se laisse heurter de plein fouet, souriant d'un air cruel sous son masque. La magie du monde afflue en elle, l'impact est aussi puissant que celui d'un météore, mais Ceela sait que ses chairs vont se régénérer rapidement, elle savoure le hurlement de douleur de l'Asura lorsque les pointes parviennent à percer sa chair aussi dur que la pierre, d'une pensée, elle fait pousser les piquants qui déchiquètent la monstruosité, la laissant tomber lourdement en arrière au milieu des entrailles éviscérées qui se changent en poussière avant de toucher le sol.


*

4 commentaires:

Comte Levistus a dit…

yo man! ça déchire grave ton texte! la petite célia version sf!!! lol

BitChyGoLd a dit…

génial ce texte, il me tardait de lire tes mots gab.

elbereth a dit…

Chouette ! Un nouveau récit de Bès ! hihi.
Une bien grande puissance destructrice, et une bien jolie mort pour cet Asura, avec la poussière dans les airs...
Vivement la suite !!!

Le Royaume d'Ashenah a dit…

trés bon début, et je sais comme il t'est difficile de reprendre la plume!!! mais vivement la suite!